Quel type de mur de soutènement choisir pour ma maison ?

mur de soutènement

Vous prévoyez d’étendre l’extérieur de votre maison afin d’y aménager un jardin ou une piscine. Dans ce cas, vous devez absolument construire un mur de soutènement. Ce type de paroi permet en effet de retenir la pression d’une hauteur de terre dépassant les deux mètres. Cependant, afin de garantir le succès de ce projet, autrement dit afin de garantir la qualité des travaux, il est indispensable de bien analyser le type de sol avant de creuser les fondations. Il convient également de bien choisir le type de mur en fonction du caractère d’ouvrage.

Mur de soutien : principe et rôle

Un mur de soutien est une forme de paroi qui permet de retenir la pression exercée par une hauteur de terre pouvant atteindre les deux mètres au minimum. Dans ce sens, il permet d’éviter les glissements de terrain en cas de fortes pluies ou d’érosion. Dans une maison, on retrouve le mur de soutien dans la construction d’un jardin ou d’une piscine en extérieur. Il est possible de réaliser ce type d’appui pour étendre un sol qui est en pente.

Il existe de nombreuses raisons pratiques et esthétiques incitant les particuliers à construire un mur de soutènement dans sa maison pour garantir la solidité de l’ensemble de l’ouvrage. En général, il est indispensable de réaliser un mur de soutien pour retenir une pression exercée par la terre en pente. La construction de ce type de paroi permet aussi de casser un talus. En plus, ce mur de soutien permet également d’éviter un éboulement ou un glissement de terrain.

Dans certains cas, l’aménagement d’un massif requiert la mise en place de ce type de support. Enfin, le mur de soutien est quasiment nécessaire à la construction d’une extension de maison, d’une piscine, d’un garage ou encore d’une maison semi-enterrée. Cela dit, afin de trouver facilement une entreprise ou bien un artisan qualifié en mesure de mener à bien vos travaux d’extension immobilière, à commencer par le choix du mur de soutien, vous pouvez par exemple vous rendre directement sur xlbtp.fr.

Mur de soutien : le type de matériau à choisir

Le choix du type de matériau pour le mur de soutien dépend entièrement de votre projet, de la nature de votre terrain ainsi que du rendu esthétique à présenter. En général, vous avez le choix entre le béton armé, les parpaings, les gabions et les végétaux. Le mur de soutien en béton armé permet de contenir les pressions de roche ou de terre importantes en extension. En tant que matériau robuste, ce type de structures en béton peut avoir un aspect esthétique convaincant. Le mur de soutien en parpaing est sans le type de construction le plus économique. En plus, ce matériau permet de construire une paroi facilement et rapidement.

Il est possible aussi de choisir les gabions pour la construction d’un mur de soutien. Cette cage métallique remplie de galets peut apporter un rendu très moderne à la construction. Un mur de soutien en gabion est également idéal pour aménager la piscine et le jardin dans une habitation de type contemporaine. En outre, on peut opter pour la construction d’un mur d’appui avec de grosses pierres qui sont souvent utilisées pour mettre en place un grand talus. Enfin, une entreprise de construction peut réaliser un mur de soutien à partir des blocs en béton remplis de végétaux. Ces derniers sont accumulés les uns sur les autres pour la construction du mur.

Les techniques de construction d’un mur de soutien

Pour la construction d’un mur de soutien, on a le choix entre deux techniques. Il s’agit en effet du mur de soutien autostable et du mur poids. Le mur de soutien auto stable est présenté en forme de T ou de L renversé. Ainsi, il est préfabriqué en parpaing ou en structures en béton armé. Ce type de mur sert à retenir la terre grâce à l’inclinaison qu’il forme. Sa réalisation doit être confiée à une entreprise spécialisée dans les gros œuvres. Effectivement, il faut installer un système de drainage permettant d’évacuer les eaux de pluie afin d’éviter qu’il ne se brise.

La deuxième technique de construction est le mur poids. Comme son nom l’indique, cette technique permet de retenir la terre grâce à son épaisseur mais également grâce à sa masse imposante. Formé généralement de roches ou de gabions, il a l’avantage d’être un matériau drainant.

La hauteur d’un mur de soutien

Un mur de soutien ne doit pas dépasser 4 mètres de hauteur. De plus, on ne peut pas aussi construire un mur de soutien sur des terrains présentant une pente supérieure à 10 °. Il est important de savoir qu’avant de construire un mur de soutien, il est indispensable de solliciter le service d’un expert pour analyser le type de sol. Certes, c’est en fonction de cette étude que vous pouvez déterminer le type de matériau utilisé dans la réalisation du mur. 

Trouver un poseur de Velux à Besançon
Réaliser des travaux de ravalement de façade à Toulouse